On ne va pas vers le beau (qu’il paraît)!

Nous avons déjà tous entendu cet argument selon lequel l’actualité européenne s’étant montrée plutôt clémente ces 70 dernières, l’existence de l’armée ou de la protection civile n’aurait plus guère de sens. A ceux qui tiennent un tel discours, nous proposons de se pencher un tant soit peu sur l’actualité du mois d’août 2018.
Du deux au neuf de ce mois, les services de l’ORPC Jura-Nord vaudois ont été mobilisés pour effectuer des visites de prévention, majoritairement auprès des aînés, suite au déclenchement du plan canicule. Au total, plus de 200 rencontres, à mettre en place en tenant compte des vacances des miliciens.

Vous imaginez que c’est compliqué ? Dans les faits, c’était limite une partie de plaisir jusqu’à ce que le plan ALPA soit enclenché… du cinq jusqu’au trente et un ! Récapitulons : deux plans d’envergure, qui se sont chevauchés sur plusieurs jours, activés alors que la moitié de la population active se dorait la pilule sous le soleil des tropiques (ou de la Costa Brava). « On a commencé avec les humains pour finir avec le bétail en alpage », rigole le major Zumstein chef opérations. Concrètement, le travail a essentiellement consisté à pomper l’eau de deux lacs, de Joux et de Neuchâtel, pour alimenter deux bassins situés l’un à L’Abbaye, l’autre à Provence afin de venir en aide aux paysans. Ceux-ci pouvaient soit directement venir avec leurs bossettes soit être approvisionnés avec un camion-citerne. Autre mission d’importance, tirer de l’eau potable aux bornes hydrantes pour alimenter les laiteries et fromageries qui participent grandement au charme de la vie dans notre district.

«Heureusement, nous étions bien rôdés car nous avions déjà connu ces interventions en 2015 », conclut Vincent Zumstein. Sa durée n’en restera pas moins gravée dans les mémoires. Quant à nos lecteurs, ils penseront peut-être plus clairement à l’utilité de notre ORPC en mangeant leur bout de fromage d’alpage !

Auteur: sylvain.pilloud@osmose-groupe.ch

Partager cet article :