Le projet TETRIS, pour préparer la Protection civile vaudoise de demain

La nouvelle loi sur la protection de la population et sur la protection civile révisée (nLPPCi) va rentrer en vigueur au 1er janvier 2021 selon la décision du Conseil fédéral il y a une dizaine de jours.

Ses conséquences sur les effectifs de la protection civile en Suisse sont importantes. Il s’agira, en moyenne, d’une diminution de 35 % des effectifs (situation vaudoise). Cette diminution sera particulièrement marquée chez les sous-officiers, où elle atteindra plus de 50%.

La chute des effectifs de la protection civile n’est cependant pas entièrement due à l’entrée en vigueur la nLPPCi. Cette dernière n’est, en effet, qu’un facteur supplémentaire venant se cumuler à un phénomène ayant émergé il y déjà un dizaine d’année. L’adaptation avec l’obligation de servir sur les mêmes bases que l’armée, le développement du service civil ou tout simplement l’évolution de la société sont différentes sources qui pousse la PCi à devoir s’adapter.

Alors que nous recrutions encore plus de 800 personnes en 2009, ils étaient moins de 400 à rejoindre nos rangs en 2017, moins de 200 en 2019 ! Cette chute du nombre d’astreints est principalement due au processus de recrutement. D’une part, de moins en moins de personnes y sont appelées. D’autre part, proportionnellement, le processus affecte de moins en moins de personnes à la protection civile.

Les estimations réalisées l’année dernières prévoyaient une baisse des effectifs de 35 % en 2025 et de 50 % en 2030. Nous aurons, l’année prochaine, déjà atteint les 35 %.

Pour autant, la Protection civile vaudoise ne reste pas inactive et réagit avec vigueur à ce phénomène. Toute crise présente des opportunités qu’il s’agit de saisir, avec courage et responsabilité.

L’Assemblée des Présidents des CoDir et l’Etat de Vaud ont conjointement lancer un projet en mars 2019, dont l’objectif vise non seulement à adapter la Protection civile à la diminution des effectifs, mais également à développer ses savoir-faire, sa structure, sa logistique.

Un comité de pilotage composé du Chef du SSCM, Denis Froidevaux, ainsi que les présidents des ORPC de Morges, Philippe Guillemin et Jura-Nord vaudois, Pierre-Alain Lunardi, conduisent ce projet avec l’appui des commandants de l’ORPC Riviera et du canton, ainsi qu’un mandataire externe.

Le projet Tetris ambitionne de rendre ce merveilleux outil sécuritaire qu’est la Protection civile encore plus solide, plus efficient et plus efficace. Les résultats de ce projet, ambitieux, vont être soumis aux autorités politiques lors du premier semestre 2021. Quel que soit la variante retenue, pour les astreints pas grand changement.

Cette deuxième vague que nous vivons depuis quelques semaines, mets pleinement en lumière la raison d’être de la Protection civile.

C’est pour moi et au nom du Comité de direction de l’ORPC JNV l’occasion de vous remercier du fond du cœur pour le travail quotidien fournit auprès de notre population. Sans vous, rien ne serait possible. Un grand MERCI à tous les astreints, ainsi qu’aux professionnels de nos trois ORPC, pour leur engagement, leur investissement et leur courage face aux moments difficiles que vous pouvez vivre dans les EMS tout particulièrement. Vous avez notre plein reconnaissance.

Pierre-Alain LUNARDI

Président Comité de direction ORPC JNV

Auteur: Sylvain Pilloud

Partager cet article :